Djokovic a ensuite eu une longue conversation avec Friemel avant d’être officiellement mis en défaut. Le champion du grand chelem à 17 reprises est sorti du terrain dans un quasi-silence puisqu’aucun supporter n’était présent dans le stade en raison de la pandémie de coronavirus et a quitté le site du tournoi sans s’adresser aux médias.
Dans un post sur Instagram plus tard dimanche, Djokovic s’est excusé auprès du tournoi et de tous les participants pour son comportement.
« Toute cette situation m’a laissé très triste et vide », a-t-il écrit. « J’ai vérifié sur la personne de la ligne et le tournoi m’a dit que Dieu merci, elle se sent bien. Je suis extrêmement désolé de lui avoir causé un tel stress. C’était tellement involontaire. Tellement mal. Je ne divulgue pas son nom pour respecter sa vie privée. Quant à la disqualification, je dois retourner à l’intérieur et travailler sur ma déception et transformer tout cela en une leçon pour ma croissance et mon évolution en tant que joueur et être humain ».

Quelques minutes mouvementées pour Djokovic

Quelques instants auparavant, Djokovic avait frappé une balle par frustration lorsqu’il n’avait pas pu convertir trois points de set à 5-4, mais n’avait pas reçu d’avertissement pour abus de balle. Puis il a fait une chute au 11e match, semblant se blesser à l’épaule gauche.
L’entraîneur est venu lui rendre visite au milieu du match avant que Djokovic ne revienne sur le terrain.

Dans le passé, Novak Djokovic a reçu des avertissements pour abus de balle et a été interrogé sur son comportement sur le terrain lors de conférences de presse. C’est ce qui s’est passé à Roland-Garros 2016, lorsqu’il a fait rebondir sa raquette de frustration lors d’une victoire en quart de finale contre Tomas Berdych.
La raquette a tourné à l’envers et un juge de ligne a dû réagir rapidement pour s’écarter du terrain. S’il ne l’avait pas fait, Djokovic aurait peut-être disqualifié. Djokovic a admis par la suite qu’il avait eu de la « chance ».
« Je suis conscient d’avoir eu de la chance, et je me suis excusé auprès des personnes qui se sont trouvées dans cette situation particulière avec moi et qui auraient pu être blessées par mon racket », a-t-il déclaré. « Mais cela n’a jamais été l’intention. Ce n’était qu’un malheureux rebondissement, mais une fin heureuse de ce scénario ».
L’incident de dimanche s’est ajouté au passé mouvementé de Djokovic ces derniers mois. Son exposition Adria Tour dans les Balkans a été écourtée lorsque plusieurs joueurs ont été testés positifs pour le coronavirus dont lui-même et il a fait la une des journaux pour avoir dit qu’il était opposé à la vaccination. Il a également suggéré que l’eau polluée pouvait être transformée en eau curative avec émotion