Lors de la manifestation des « gilets jaunes » à Bordeaux, le samedi 8 février, une vidéo de l’interpellation d’un manifestant avait choqué par sa violence. Il a décidé de porter plainte.

Son avocat, Gabriel Lassort, a annoncé ce jeudi qu’il désirait porter plainte « J’ai déposé une plainte entre les mains du procureur de la République de Bordeaux. Celle-ci concerne des faits de violences aggravées par trois circonstances et menaces réitérées de commettre un délit ou un crime », a t’il déclaré à l’AFP.

Ces trois circonstances aggravantes sont liés au fait que l’interpellation aurait était menée par la BAC (Brigade anti-criminalité). Mardi, le parquet de Bordeaux indiquait avait saisi l’ IGPN (l’inspection générale de la police nationale). Selon le parquet la police a défendu son utilisation de la technique de « balayage, destiné « à le mettre au sol et non à le blesser.

Toujours selon le parquet, il aurait été interpellé pour violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique. Il aurait été vu par un policier en train de jeter des pierres.