La tour londonienne serait plus abîmée que prévu, c’est ce que semble indiquer la découverte de nouveaux dégâts.

Cette découverte ferait monter le prix des rénovations de 19 millions de livres sterlings (à peu près 23 millions d’euros) supplémentaires. En travaux depuis deux ans, le coût total de la rénovation devrait atteindre ainsi les 80 millions de livres.

Les nouveaux dégâts découverts ont été provoqués par une bombe de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi d’amiante et de la pollution. En 2017, une rallonge de 32 millions avait déjà été nécessaire.

Les travaux visaient la réparation du cadran et le mécanisme de l’horloge, des fissures dans la tour et de la corrosion sur la toiture. Malgré ces nouveaux coûts, la réouverture au public est toujours prévue en 2021.