Un pays imaginaire, un Omar Sy en costume et une histoire de famille… le décor est planté pour le nouveau film de Michel Hazanavicius.

Il y a deux semaines, nous étions partis découvrir en avant-première le nouveau film du réalisateur des OSS 117 et The Artist : Le Prince Oublié. Au menu, une belle comédie familiale d’une heure et demie qui se laisse doucement regarder avec en son coeur une problématique qui touche tous les parents ou presque : le passage à l’adolescence de son enfant.

Et pour ce faire, le réalisateur à su s’entourer d’un joli casting 5 étoiles en commençant par Omar Sy qui nous joue un papa très protecteur et un prince magique, mais également Bérénice Béjo en voisine un peu envahissante et François Damiens qui campe un gentil méchant Pritprout.

Synopsis : Sofia, 8 ans, vit seule avec son père. Tous les soirs, il lui invente une histoire pour l’endormir. Ses récits extraordinaires prennent vie dans un monde imaginaire où l’héroïne est toujours la princesse Sofia, et son père, le Prince courageux. Mais trois ans plus tard, quand Sofia rentre au collège, elle n’a plus besoin de ces histoires. Désarmé, son père va devoir accepter que sa fille grandisse et s’éloigne de lui. Dans leur Monde imaginaire, le Prince va alors devoir affronter la plus épique de toutes ses aventures pour conserver une place dans l’histoire.

Pourquoi aller le voir ?

Bien au delà de son synopsis et de son affiche qui ne semblent pas donner tant envie que cela, ce film reste tout de même un très beau conte coloré, nouveau genre adopté par Michel Hazanavicius après la comédie potache, le drame de guerre ou encore le muet en noir et blanc. Un genre dans lequel il se laisse carte blanche pour laisser la place au spectaculaire et au conte.

Et si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à écouter ou ré-écouter notre podcast sur le sujet avec une interview en prime du réalisateur Michel Hazanavicius et de l’actrice Bérénice Béjo.