La France a décidé d’augmenter les forces au Sahel. L’effectif de l’opération Barkhane va passer de 4 500 à 5 100 soldats.

La ministre des Armées, Florence Perly, l’a annoncé dans un communiqué ce dimanche. 600 soldats supplémentaires sont envoyés dans la bande sahélo-saharienne. L’opération Barkhane vise à lutter contre les actions de plus en plus meurtrières des groupes jihadistes. Comme indiqué dans le communiqué, l’essentiel des renforts sera déployé dans la zone des « trois frontières », c’est-à-dire entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Les autres soldats seront eux engagés en renfort « directement au sein des forces du G5 Sahel pour les accompagner au combat », a indiqué la ministre.