Comme chaque samedi depuis maintenant soixante-quatre semaines, les gilets jaunes ont prévu de se retrouver dans la rue. À Toulouse, la manifestation partira à 14 heures depuis le métro Jean-Jaurès.

L’acte 64 se prépare dans la ville rose. Comme chaque semaine, le cortège s’élancera depuis le métro Jean-Jaurès. Via un communiqué, la préfecture annonce une « interdiction de manifestation ou de rassemblement revendicatif du mouvement des « Gilets jaunes » sur la place du Capitole à Toulouse le samedi 1er février 2020 de 13 h 00 à 19 h 00. » Une décision prise à l’issue de nombreux faits de violences ces dernières semaines. Pour les plus réfractaires, ils s’exposent à une contravention de 4e classe, soit 135 € d’amende. De plus, la préfecture rajoute « le délit de visage dissimulé volontairement lors d’une manifestation où des troubles à l’ordre public seront commis » sera puni d’un an d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

D’autres mesures prises

La préfecture a aussi annoncé « le dispositif encadrant la manifestation a été substantiellement renforcé par des forces mobiles afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens ». Le dispositif « alerte commerçant » sera lui aussi appliqué pendant les manifestations. Il permet d’alerter les commerçants en fonction de l’avancée du cortège. Un dispositif qui pourrait éviter une invasion de manifestants dans les magasins, comme mercredi aux Galeries Lafayette.

Aussi, Etienne Guyot, le préfet de la Haute-Garonne et de la région Occitanie, a interdit jusqu’à dimanche 6 heures « la vente au détail, l’enlèvement ou le transport de tout carburant, par jerricans, cubitainers, bidons, flacons ou récipients divers, dans tous les points de distribution situés dans le département de la Haute-Garonne ». La préfecture a aussi interdit « le port et le transport, sans motif légitime, d’armes de chasse et de munitions et d’objets pouvant constituer une arme au sens l’article 132-75 du code pénal » et « la cession, vente, transport et utilisation de produits dangereux, inflammables ou chimiques, des produits explosifs, d’artifices de divertissement, de fumigènes et de pétards de toutes catégories, sauf motif professionnel ».

Les transports en commun perturbé

La manifestation en centre-ville perturbe les lignes de bus empruntant le chemin des manifestants. Dès 13h30, « la Navette Aéroport ainsi que les lignes L1, L4, L7, L8, L9, 14, 15, 23, 27, 29, 31, 39, 44, 45 et 70 sont déviées. La Navette Centre-Ville est suspendue. » a indiqué Tisséo. À noter qu’il est probable que des stations de métro soient fermées en raison des manifestations.