En marge de la huitième journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites, un collectif intersyndical toulousain a investi les Galeries Lafayettes pour y tenir une Assemblée Générale. Le groupement s’est introduit dans les locaux aux alentours de 12h15.

Il y a deux semaines les manifestants contre la réforme des retraites perturbaient les vœux de Moudenc, toujours en marge des mobilisations contre la réforme controversée. Aujourd’hui, ils ont entamé une nouvelle démonstration de force dans un centre commercial prisé du centre-ville. Dès 12h, après l’installation du collectif dans les rayons des Galeries Lafayettes, une première Assemblée Générale s’est tenue.

Rétablir un dialogue avec les institutionnels

Des speakers improvisés pour l’occasion ont alors questionné les « membres » de l’assemblée. « On remet en question les modalités de notre action, une manière de vivre tout de suite une forme de démocratie dans notre pays », annonce une des participantes à l’occupation des galeries.

Dans un second temps, les protagonistes de cette assemblée sauvage souhaitaient « établir un dialogue » avec Corrine Vignon, député LREM de Haute Garonne, pour mettre en avant leurs préoccupations. Parmi les propositions mises sur la table, le relogement des familles en situation irrégulière à Toulouse, un problème pris à bras le corps par la DAL31 qui a récemment investi des locaux en centre-ville.

Une deuxième Assemblée Générale se tiendra dans l’après-midi.