Ce matin, à Melbourne, Roger Federer disputait son quart de finale de l’Open d’Australie contre Tennys Sandgren. Au terme de plus de trois heures de lutte, le tennisman suisse s’est imposé, décrochant son ticket pour les demis-finales.

S’il s’approche de la quarantaine, l’ancien n°1 mondial n’a rien perdu de sa superbe. En quarts de finale de l’Open d’Australie, face au 100e mondial, Tennys Sandgren, le Suisse a sauvé 7 balles de match avant de s’imposer, score final : 6-3, 2-6, 2-6, 7-6 (10/8), 6-3. 

Une victoire acquise au forceps

Le combat aura été âpre. Roger Federer aura du livrer un combat de trois heures et trente et une minutes pour décrocher son ticket pour les demi-finales du tournoi, où il sera opposé à Novak Djokovic, qui s’est défait de Milos Raonic. 

« J’ai été incroyablement chanceux aujourd’hui, j’ai joué de mieux en mieux au fur et à mesure que le match avançait et que la pression baissait », a confié le natif de Bâle juste après sa victoire. 

Si Roger n’était pas opposé à un grand nom du Tennis, l’Américain n’a pas démérité non plus. Livrant une guerre de plus de trois heures et sauvant sept balles de match, le Suisse a prouvé, qu’à 38 ans, il n’avait rien perdu de son talent.