Environ 1 000 français se trouvent à Wuhan, l’épicentre du coronavirus. L’épidémie prend de l’ampleur, le gouvernement a donc proposé aux français présent de les rapatrier.

106 morts et 4 000 cas, c’est le lourd bilan du coronavirus à Wuhan, région de l’Est chinois. Face à la multiplication des cas, le gouvernement français propose à ses ressortissants un rapatriement immédiat. Un vol direct pour Paris doit être affrété dans la journée. Certains ne veulent pas partir. Sur le millier recenser par les autorités françaises, seule une centaine veut retourner sur le territoire. Pour ceux qui souhaitent rentrer, une équipe spécialement dédiée accompagnera les rapatriés pendant le vol.

Le retour en France

C’est une surveillance accrue qui attend ces ressortissants de retour de Wuhan. Ils seront soumis à « une surveillance biquotidienne de la température. Si on a des symptômes, comme des douleurs musculaires, une toux, ou des maux de tête, ils feront l’objet d’une prise en charge médicale spécialisée, comme tout cas probable sur le territoire », explique Jérôme Salomon, directeur Général de la Santé, invité ce matin sur Europe 1. Dès leur retour, ils seront confinés pendant 14 jours. L’hébergement n’a pas encore été arrêté. Ils devront passer deux semaines dans une bulle (temps d’estimation de la période d’incubation du coronavirus).

⚠️ Dernière minute : le malade confirmé en Allemagne a été contaminé par une autre personne. C’est la première fois que le virus est transmis entre humains sur le sol européen.