Ce dimanche matin, le ministre de l’intérieur a annoncé le retrait immédiat d’une grenade lacrymogène, la GLI-F4. Celle-ci était controversée car accusée de provoquer des blessures chez les manifestants.

Christophe Castaner, l’a annoncé sur France 3, cela en est terminé de la grenade GLI-F4. Selon l’AFP, cette grenade avait un triple effet, sonore, lacrymogène et un souffle important. Sa dangerosité résiderait dans son caractère explosif, car elle contient une dose de TNT (26 grammes).
Elle avait déjà été mise en cause en juillet 2019 par la Ligue des droits de l’Homme et la CGT devant le Conseil d’Etat.
La dernière retirée date de 2017, la OF-F1, mise en cause dans la mort de Rémi Fraisse, un militant écologiste mort à Sivens (Tarn) en 2014.
Selon le Monde, elle sera remplacée progressivement par la grenade GM2L qui a le même usage, mais ne contient pas d’explosif ni d’effet de souffle.