Pour la première fois depuis la découverte du Coronavirus, une première personne est décédé hors du berceau de l’épidémie.

Éviter la propagation du virus. C’est l’objectif principal de la Chine. Depuis les 10 heures du matin locales (3 h 00 à Paris) aucun avion et aucun train ne pourront quitter Wuhan (province du Hubei).
Une mesure forte prise dans la cité aux 11 millions d’habitants. C’est d’ailleurs ici que tous les décès liés au coronavirus ont été enregistrés.

Le bilan humain est pour l’instant imprécis. Les autorités chinoises font état de 17 morts, tandis que le correspondant de la BBC en Chine indique que 25 personnes auraient déjà succombé à ce nouveau virus.

La mairie de Wuhan a également rendu obligatoire le port du masque respiratoire. À quelques kilomètres de là, Huanggang suspend les trains et les bus. Les autorités demandent, également, la fermeture de tous les lieux publics confinés (cinémas, restaurants…) afin d’éviter toute transmission. Sauf en cas d’urgence, les habitants doivent rester dans la ville.

Les habitants pris au dépourvu

Cette mise en quarantaine qui ambitionne de limiter la contamination (500 personnes pour l’instant) tombe au pire des moments pour les habitants de la ville. La Chine allait entrer dans la longue période du nouvel an, qui engendre chaque année des centaines de millions de déplacements au travers du pays. Pékin a d’ailleurs annoncé annuler les festivités liées à l’événement.

Les citadins n’ont donc pas pu planifier un départ, l’annonce de ce blocage s’étant faite dans la nuit.