L’astronaute français Thomas Pesquet a annoncé qu’il allait réaliser une deuxième mission au sein de l’ISS (la station spatiale internationale) en 2021.

C’est ce qu’il a annoncé, mercredi, devant les députés. Cette mission organisée par l’ESA, l’Agence spatiale européenne, devrait durer 6 mois, avec un début vers juin-juillet 2021. Contrairement à son premier vol, il devrait s’envoler de Cap Canaveral en Floride et non de Baïkonour (Kazakhstan). Thomas Pesquet a précisé que son vol se fera « sans doute » à bord d’une capsule Space X ou de Boeing. Les deux entreprises sont en concurrence pour savoir qui amènera en premier un astronaute dans l’ISS.

« A bord de l’ISS, on prépare la suite de l’exploration spatiale »

Interrogé par un député, il a répondu que le but premier de ces missions est la recherche. Les conditions étant uniques sur la station, cela permet de réaliser des études possibles nulles par ailleurs. « On utilise les propriétés de l’environnement spatial pour avoir accès à des choses qui sont cachées sur Terre, dans le domaine médical notamment. A bord, de l’ISS, on prépare la suite de l’exploration spatiale car cette station n’est pas un but en soi, c’est une étape sur la route de l’exploration spatiale », a-t-il déclaré.