Météo France place les départements des Pyrénées-Orientales et de l’Aude en vigilance rouge, la Haute-Garonne et l’Ariège sont en orange. Depuis trois jours, les habitants s’inquiètent de l’intensité des pluies de la tempête Gloria. 

Le ciel leur tombe sur la tête. En 24 heures, plus de deux mois de précipitations se sont abattues sur les habitants des Pyrénées-Orientales. La faute à Gloria, cette tempête nommée par nos voisins espagnols. De l’autre côté des Pyrénées, elle a déjà fait trois morts. Pour l’instant, la France ne compte pas de victime. Toutefois, depuis 3 jours, la puissance des précipitations inquiète les habitants.

En Salanque, la préfecture appelle les habitants à se réfugier à l’étage de leur habitation. Un numéro d’appel d’urgence est en place pour la population : 04 68 51 67 67.

La Haute-Garonne et l’Ariège également en vigilance orange

Ce mercredi 22 janvier, les départements des Pyrénées-Orientales et de l’Aude ont été placés en vigilance rouge par Météo France. En cause, un risque fort d’inondation sur la zone. Vigicrue place également sa vigilance en rouge. Ce soir, Météo France place également la Haute-Garonne et l’Ariège en vigilance orange.

Le fleuve de la Têt est place en vigilance orange par Vigicrues. (Crédit : C.C.)

Circulation difficile dans les Pyrénées-Orientales

L’eau, c’est ce qui inquiète Danièle, une habitante de Bages (Pyrénées-Orientales) : « Cela commence à s’infiltrer dans ma véranda. Avec toute cette pluie, j’ai peur de prendre le volant et de rester bloquée sur la route. Cela fait trois jours que ne sors pas, c’est un cauchemar », raconte-t-elle.

L’eau commence à rentrer dans la véranda de Danièle. (Crédit : D.P.)

Il est très compliqué de se déplacer actuellement dans les Pyrénées-Orientales. Les passages à gué sont fermés par mesure de sécurité et les routes sont parfois bloquées à cause d’éboulements ou d’inondations qui rendent la chaussée impraticable. C’est notamment le cas entre Banyuls et Cerbère. En plus des voies de circulation, le réseau électrique est fortement perturbé. Dans le département, le passage de Gloria a provoqué des dizaines de milliers de coupures d’électricité.

Des évacuations sont en cours

Sur le littoral, Argelès-sur-Mer a mis en place, ce matin, le plan communal de sauvegarde. Il consiste à mettre tous les services en alerte. « Des patrouilles ont lieu sur le terrain, nous sommes également très attentif aux alertes météorologiques de Vigicrue et Predict », indique la mairie d’Argelès-sur-Mer.

Si l’eau du Tech [fleuve placé en vigilance orange, NDLR] et de la Massane déborde trop, un dispositif de sécurité est déjà prévu : « Nous procéderons à des évacuations en cas de crue. Pour l’instant, personne n’est évacué, mais une salle est prête le cas échéant. » À 16 h 00, les autorités ont déjà procédé à des évacuations dans les communes de Claira, Torreilles, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Le Barcarès, Pia et Rivesaltes.

Plus haut, l’Agly et la Haute-Vallée de l’Aude viennent de passer en vigilance rouge pour la crue. Patricia, une habitante de Latour-de-France, témoignait en début d’après-midi : « Je n’avais jamais vu l’Agly dans cet état. Je me promenais ce matin, mais j’ai été obligé de rebrousser chemin. Il pleut sans discontinuer depuis mardi. »

Certaines routes deviennent impraticables. (Crédit : P.C.)

Selon Météo France, cet épisode méditerranéen exceptionnel devrait se terminer ce jeudi 23 janvier 2020.