Lundi 20 janvier, sept personnes soupçonnées de préparer un attentat ont été arrêtées à Brest et dans le Finistère. La direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) est intervenue.

Pour le moment, la cible n’a pas été communiquée. Les perquisitions, elles n’ont pas permis de découvrir des armes ou encore des explosifs selon Europe1. Selon un proche de l’enquête citée par l’AFP, ces hommes sont soupçonnés d’avoir préparé un projet d’action violent en France, mais aussi de départ en zone irako-syrienne.

Ils sembleraient que certains étaient fichés S, ils étaient suivis pour l’appartenance à la mouvance islamiste radicale.