Dans une lettre adressée, le 29 janvier 2020, au président de la République, Brigitte Bardot dénonce l’inactivité de la France en matière de protection animale. L’actrice demande des « actes » à Emmanuel Macron.

« Aujourd’hui, Monsieur le Président, je vous engueule. » Président de la République ou pas, lorsqu’il s’agit de protection animale, Brigitte Bardot n’y va jamais de main morte. L’actrice, engagée depuis 43 ans sur la question animale, a rappelé à l’ordre Emmanuel Macron dans une lettre ouverte publiée sur Twitter.

Dans celle-ci, « BB » accuse le président de la République de « mépriser toutes les faiblesses, toutes les souffrances humaines ou animales. »

pic.twitter.com/VX8U97Uh90— BRIGITTE BARDOT (@brigitte_bardot) 20 janvier 2020

Une réponse attendue depuis décembre 2018

Pour aborder la question animale, Brigitte Bardot s’était rendue au palais de l’Élysée à l’été 2018. Dans sa lettre, elle explique que le chef d’État s’était, notamment, montré sensible sur la question de l’hippophagie : comprenez, la consommation de viande de cheval. Emmanuel Macron aurait promis de lui répondre au mois de décembre 2018.

Pourtant, selon l’interprète de Juliette dans Et Dieu… Créa la femme, le président de la République n’a pas tenu sa parole. « J’attends toujours… Malgré de nombreuses lettres de rappel restées sans réponse. »

Une attitude qui fait enrager Brigitte Bardot. Dans son écrit, elle n’hésite pas à comparer Emmanuel Macron aux chasseurs, « ces tueurs, ces assassins d’animaux […] Qui se ressemble, s’assemble. » Elle rappelle également que sur la question de la protection animale, la France est en retard par rapport à ses voisins européens. Elle n’hésite pas à qualifier l’hexagone de « terre de toutes les cruautés. »

Visiblement vexée, Brigitte Bardot demande à Emmanuel Macron de passer aux actes. Reste à savoir si cette lettre ouverte, très offensive, sera suivie d’une réponse de la part du locataire de l’Élysée.