Ugo Humbert a vécu à Auckland (Nouvelle-Zélande) le plus grand moment de sa jeune carrière. Il a remporté dans la nuit sa première victoire en finale d’un tournoi ATP, sur dur extérieur. Fait suffisamment rare pour être souligné, le dernier duel pour le titre était 100 % français puisqu’il affrontait Benoît Paire.

Les français en forme

La relève est là. Tout juste une semaine après la finale surprise du français Corentin Moutet à Doha (qui a perdu en deux sets face au russe Rublev), Ugo Humbert, 21 ans, signe ici une victoire avec la manière. Il entre dans l’histoire du tennis français puisqu’il devient le deuxième joueur français de moins de 30 ans à compter un titre au palmarès (Lucas Pouille, 25 ans, en compte cinq).

Une semaine sans fausse note

Pour accéder au graal, Humbert a notamment terrassé sur sa route deux top 20 du classement ATP : Denis Shapovalov en quarts de finale (tête de série N.2) et le géant américain John Isner en demi-finales (tête de série N.4). C’est finalement au terme d’un match accroché (7-6, 3-6, 7-6) contre Benoît Paire (24 ème au classement ATP) que le bras de fer franco-français a tourné à l’avantage du benjamin. Pour sa première finale, Humbert a pris le meilleur sur l’avignonnais au terme d’un tie-break serré (7-5 au troisième set).

Paire, sans doute emprunté physiquement (ses quatre derniers matchs s’étaient clôturés en trois sets) semblait plus faible mais pas moins fougueux qu’à son ordinaire :

De bon augure pour l’Australie

Grâce à ce premier succès, le jeune messin réalise un bond au classement ATP et atteindra la 43ème place lundi, tout juste un an après son entrée sur le circuit ATP. Un regain de confiance certain avant son premier match contre l’australien John Millman au premier tour de l’Open d’Australie la semaine prochaine. Note importante : s’il continue sur cette lancée, Humbert pourrait affronter la légende Federer au troisième tour de l’Open d’Australie.