En pleine semaine de la mode parisienne, le célèbre couturier français Jean Paul Gaultier annonce son dernier défilé. Cependant, l’icône qui casse les codes se lance avec sa maison dans un nouveau projet.

Le défilé du 22 janvier 2020 fera probablement partie de ceux que l’on n’oublie pas. À cette date, le célèbre couturier français présentera son ultime défilé haute couture, au Théâtre du Châtelet à Paris. Une date sûrement pas choisie au hasard puisqu’il fêtera ses 50 ans de carrière.

Rassurez-vous, Jean Paul Gaultier ne part pas à le retraite. Il annonce se lancer dans un « nouveau projet » avec sa maison, dont il sera le grand investigateur. Un projet qui nous sera révélé prochainement, explique-t-il.

L’iconoclaste

Dans un univers où les codes sont plus présents qu’ailleurs : 1 mètre 70 minimum, corpulence fine et visage d’ange, Jean Paul Gaultier est connu pour avoir bousculé les codes vestimentaires, mais pas que. Une réputation qui lui vaut le qualificatif d’iconoclaste et le surnom d' »enfant terrible de la mode ».

Il est l’un des premiers à faire défiler des mannequins seniors, mais aussi des femmes en surpoids ou tatouées. Dans les années 1980, il passe une annonce dans le journal Libération : « Créateur non conforme cherche mannequins atypiques. Gueules cassées ne pas s’abstenir ». Dès 1984, il crée des jupes pour hommes, expliquant qu’un homme ne porte pas sa virilité dans ses vêtements, mais dans sa tête. Un an plus tard, il crée « Junior Gaultier », une ligne de produits à bas prix, qui sera lancée par des personnes âgées. Ou encore, dans les années 2000, il sort une ligne de cosmétiques pour homme. Enfin, plus récemment, lors de la semaine de la mode en juillet 2014, il invite la drag-queen barbue gagnante de l’Eurovision, Conchita Wurst, à défiler. En 2001, lorsqu’il reçoit la légion d’honneur, Pierre Cardin lui lance : « Dès votre première collection en 1976, vous avez remis en cause les critères du goût et du mauvais goût. Vous avez choqué, dérangé et agacé en vous amusant à brouiller les pistes avec une garde-robe ambivalente et interchangeable ».