Situé à Collonges-au-Mont-d’or, près de Lyon, le restaurant a été rétrogradé à deux étoiles, comme annoncé par le Guide Michelin dans un communiqué.

« C’est comme si on détrônait le pape » affirme le chef savoyard Marc Veyrat. Lui-même rétrogradé l’année dernière, le chef accuse une « agression contre le patrimoine français », annonçant que « détrôner Bocuse, c’est incroyable ». En reprochant à la nouvelle direction un système de critères trop « commercial », le chef savoyard prévoit une « révolution » dans le monde de la gastronomie.

Une première depuis 1965

Elizabeth Ancelin, directrice de communication du Guide, a annoncé que « la table demeure excellente mais d’après le résultat des expériences de table menées par les inspecteurs du Guide Michelin tout au long de l’année 2019, le restaurant n’est plus au niveau de la troisième étoile. »

C’était il y a 55 ans que le restaurant avait obtenu sa troisième étoile au Guide Michelin, après avoir réussi à avoir la première en 1958, puis la deuxième en 1962. Depuis, il avait toujours conservé ses trois étoiles. Meilleur Ouvrier de France en 1961, il s’était éteint en janvier 2018, dans son auberge de Collonges-au-Mont-d’or, à 91 ans des suites de la maladie de Parkinson.