À deux mois des élections municipales, la rédaction du 24 heures est allée à la rencontre de Quentin Lamotte, candidat Rassemblement National à la mairie de Toulouse.

C’est à la permanence toulousaine du Rassemblement National (RN) que nous retrouvons Quentin Lamotte. L’entretien se fait dans son bureau, et le courtier en crédit immobilier nous explique rapidement qu’il n’est pas satisfait par la gestion actuelle de la ville : « Il y a des échecs assez importants dans la politique menée par le maire sortant, notamment en ce qui concerne la sécurité, la propreté, et les transports » détaille-t-il.
Il reproche alors à Jean-Luc Moudenc de faire « un compromis permanent qui le contraint à l’immobilisme ».

Mais alors comment Quentin Lamotte compte-t-il améliorer la politique toulousaine ?

La sécurité au cœur de son programme

Le candidat a défini quatre axes d’action dans son programme : la sécurité, les transports, l’urbanisme, et la propreté. La sécurité est un des points primordiaux de sa politique. Il parle tout d’abord d’une augmentation du nombre de policiers municipaux, afin qu’il y en ait un pour mille habitants. Son but est d’en affecter certains pour sécuriser les transports en commun. Une deuxième brigade devrait, s’il est élu, œuvrer pour la sécurisation des HLM : « Dans le cadre actuel de terrorisme islamique, je pense que les policiers municipaux doivent être davantage formés au cas où ils sont confrontés à ces types de violence » rajoute Quentin Lamotte, précisant qu’aujourd’hui, un policier municipal s’exerce au tir deux fois par an. Il compte proposer ce genre d’entrainement tous les mois.
Le candidat Rassemblement National affiche donc un programme avec un budget assez conséquent en terme de sécurité.

Un gros projet pour les transports

Les transports occupent également une grande part dans la prévision budgétaire du programme de Quentin Lamotte. . « Je pense qu’il faut prolonger les lignes de métro A et B sur des communes de la métropole pour désengorger la rocade » rapporte-t-il. Mais ses ambitions concernant les transports ne s’arrêtent pas là. Il souhaiterait d’autre part prolonger le tram jusqu’à la gare Matabiau, afin de la relier à l’aéroport, en le faisant passer notamment au dessus des chemins de fer.

https://twitter.com/q_lamotte/status/1204417227392339968?s=19

« En recouvrant ces voies, on libère trois hectares qui vont pouvoir servir à faire passer le tram, mais également à créer un nouveau parc. » Un projet de grosse envergure donc, dans cette ville qui voit se débuter la construction d’une troisième ligne de métro.

Voici les points principaux abordés par Quentin Lamotte lors de cet entretien. Si vous voulez en savoir plus, une interview filmée sera bientôt disponible sur le site du 24 heures.