Le président Emmanuel Macron et ses homologues du G5 Sahel se réunissent à Pau ces lundi et mardi 13 et 14 janvier. Les chefs d’Etat doivent évoquer la lutte contre le djihadisme au Sahel dans un contexte sécuritaire instable.

Outre les présidents du G5 Sahel (Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali et Mauritanie), ce sommet accueille à Pau le secrétaire général des Nations Antonio Guterres, le président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki et le président du Conseil européen, Charles Michel. 

Le sommet débute aujourd’hui avec un hommage aux militaires morts au Mali en début d’après-midi. Emmanuel Macron se rendra directement sur la base du 5e régiment d’hélicoptère de combat où ont été formés sept militaires de Pau morts en opération au mali fin novembre. Les présidents du G5 sahel participeront à un dépôt de gerbe.

Agir contre la menace terroriste au Sahel

Les principaux groupes jihadiste au Sahel, par l’AFP

Emmanuel Macron devra donc clarifier pendant deux jours l’engagement français au Sahel. « Ce sommet aura pour objectif de définir et réévaluer le cadre et les objectifs de l’engagement français au Sahel. Il permettra également de poser les bases d’un soutien international accru aux pays du Sahel », avait annoncé l’Elysée dans un communiqué. 

Début décembre, Emmanuel Macron avait invité les chefs d’Etat Sahéliens à ce sommet suite à la mort des treize soldats français de la force Barkhane dans une collision accidentelle entre deux hélicoptères.