La gauche a toujours connu des difficultés pour s’unir en période électorale. Pour les municipales à Toulouse, trois candidats différents ont décidé de tirer leurs listes : Pierre Cohen ancien maire de la ville rose (2008-2014), Nadia Pellefigue vice-présidente de la Région et Antoine Maurice président du groupe Toulouse Vert Demain. Avec trois listes différentes, est-ce que la gauche se tire une balle dans le pied ?

« Ça me manque que Toulouse soit à gauche », Magyd Cherfi (ex Zebda) candidat sur la liste de Nadia Pellefigue affirme ses ambitions de revoir la gauche gouverner la capitale de l’Occitanie. Pour cela, il faudrait déjà passer au second tour. La gauche voit triple, cette élection est une copie conforme de la précédente, avec trois candidats et 6000 voix avait été perdues. Il n’est pas dit que les résultats soient les mêmes.

Cohen le retour du vieux briscard

Alors qu’il avait quitté le PS en 2018, Pierre Cohen a bien l’intention de prendre sa revanche face à Jean-Luc Moudenc. Pour la peine, l’ancien maire toulousain a rejoint le parti de Benoît Hamon Generation.s. À l’annonce de sa liste, il n’a pas mâché ses mots sur le travail fourni par son successeur « le maire actuel a un projet qui rompt avec l’intérêt général et celui de Toulouse.» Un rassemblement avec Nadia Pellefigue ne lui a jamais traversé l’esprit, cependant des discussions ont été entamées avec la liste Archipel Citoyen. Si Cohen passe au second tour, l’idée d’une union de la gauche serait possible.

Nadia Pellefigue, l’espoir du PS      

Depuis début 2019 la vice-présidente de la région souhaitait se présenter aux élections municipales. « J’aurais souhaité réussir un rassemblement de la gauche, plus large encore », affirme la candidate en conférence de presse. Sur sa liste, elle n’est pas la seule à regretter l’unité « on aurait aimé voir toute la gauche sur une même liste » affirme Magyd Cherfi candidat non-éligible. Mais Pellefigue a une longueur d’avance sur les autres listes, plusieurs personnes l’ont rejoint car « c’était la première à annoncer sa volonté d’être candidate à la mairie de Toulouse.» Malgré tout, la candidate a su rallier le PC et le PRG.

Antoine Maurice, la liste citoyenne                      

Ancien adjoint de Pierre Cohen, le candidat d’Archipel Citoyen va s’opposer à son ancien maire. Autre liste de gauche, celle-ci reste plus orientée écologique. Antoine Maurice n’est pas encore officiellement candidat aux élections municipales car sa liste n’est pas complète. Il devra donc attendre avant d’être officiellement candidat.

Du côté de la droite, le problème est le même pour le premier tour. Trois listes s’affrontent, sans compter le Rassemblement national.