Tess Ledeux qualifiée pour la finale, les suissesses en grande forme, une invitée surprise sur le podium de ces qualifications et encore un coup dur pour la team de rider français… C’est le recap du jour !

Depuis hier, les meilleurs skieurs freestyle internationaux sont à Font-Romeu Pyrénées 2000, pour la Coupe du Monde FIS de ski slopestyle, épreuve inaugurale du circuit international et unique étape française. Après les hommes, c’était à ces dames de se qualifier pour la finale en ce vendredi 10 janvier. 16 rideuses étaient au départ des qualifications, pour seulement 8 places en finale. Et comparé à hier, les conditions météo n’étaient pas favorables du tout. Quelle surprise ne fut pas notre quand au réveil nous avons appris que quelques centimètres étaient tombés dans la nuit et que les nuages et le vent avaient remplacés le soleil…

Une française top 2 des qualifications !

On s’y attendait un peu mais nous sommes tout de même contents. Après le fléau qui planait hier sur l’équipe de France, Tess Ledeux finit 2e de ces qualifications avec une solide note de 79 points.

Cette avance assez confortable lui a permis de se ménager pour la finale. La jeune rideuse de Savoie étant tombée lors des entraînements à donc décidé de faire l’impasse sur son 2e run.

C’est un premier résultat très encourageant pour la championne du monde de slopestyle en 2017 et de big air en 2019 qui, de retour de blessure, participe à sa première compétition de la saison.

Nous en avons profité pour la rencontrer juste après ses deux runs de qualifs. Voici son ressenti pendant la compétition :

La malédiction continue pour l’équipe de France

Tess Ledeux sera cependant la seule représentante tricolore lors des prochaines finales. L’autre française en lice, Lou Barin n’a pas pu prendre le départ de ces qualifications ce matin suite à une grosse chute sur un des kicks lors de l’entraînement.

On espère que tout va bien pour elle et qu’elle se remettra très rapidement de cette blessure.

Tess Ledeux lors de son 1er run de qualification – Nicolaï Widovitch

Les suissesses au top de leur forme !

Cela fait plusieurs années que les deux suissesses Sarah Hoefflin et Giulia Tanno font parti du top 5 des meilleures rideuses mondiales. Et aujourd’hui, elles l’ont bien fait comprendre à leurs adversaires.

Sarah Hoefflin, qui fêtait ses 29 ans il y a deux jours et qui revient de blessure également était la première rideuse à s’élancer sur ces qualifications. Et elle a frappé fort direct avec un énorme premier run noté 81,65 points. La propulsant d’entrée de jeu à la tête du classement qui n’a été perturbé par… personne. Il faudra surveiller de près la championne olympique lors de la finale de demain qui est bien partie pour réitérer sa performance de l’an passé.

Sarah Hoefflin dans l’oeil de Nicolaï Widovitch

Du coup, on en a également profité pour l’interviewer à la sortie de ces qualifs :

Giulia Tanno quand à elle est de nouveau venu faire une démonstration de force avec ses deux runs hyper clean et totalement constants : 74,65 points au premier run et 75,90 points sur le deuxième. Giulia confirme sa bonne forme avec une 5e place lors de ces qualifications, après ses trois podiums en Big Air à Atlanta, Pékin et Modena plus tôt dans la saison. Autant vous dire que c’était très chaud sur les kicks.

Cependant, pour la 3e suissesse de l’évènement ce sera la déception. Mathilde Gremaud, 4e mondiale l’an dernier et récente vainqueur du Bir Air d’Atlanta passe à côté de l’épreuve après deux fautes, avec notamment une grosse chute lors de son 1er run sur le premier kicker… Elle termine malheureusement dernière du classement.

Mathilde Gremaud – Nicolaï Widovitch

L’américaine crée la surprise

C’est l’invitée surprise sur le podium de ces qualifications. L’américaine Rell Harwood, nouvelle venue sur le circuit prend la 3e place devant Elena Gaskell la canadienne et Giulia Tanno la suissesse.

A noter la belle performance du jeune prodige suédois Jennie-Lee Burmansson qui, après une année loin des slopestyles pour cause de blessure, s’assure la 7e place et donc une qualification en finale.

Johanne Killi au départ – Nicolaï Widovitch

Enfin, Johanne Killi, la norvégienne, absente des compétitions lors de ces deux dernières années pour cause de blessure à fait son come-back lors de ces qualifications. Cependant elle manquera totalement la finale suite à un run trop en dessous du niveau et une chute lors de son 2e passage. Dommage…

Les qualifiées pour la finale sont…

Parmi les 16 rideuses, seulement 8 ont pu accéder aux portes de la finale. Voici le classement de cette journée :

  • Sarah Hoefflin (SUI, 81,65 pts)
  • Tess Ledeux (FRA, 79,00 pts)
  • Rell Harwood (USA, 77,85 pts)
  • Elena Gaskell (CAN, 76,40 pts)
  • Giulia Tanno (SUI, 75,90 pts)
  • Tora Johansen (NOR, 75,55 pts)
  • Jenni-Lee Burmansson (SWE, 73,55 pts)
  • Marin Hamill (USA, 69,75 pts) 

Et si vous voulez suivre toutes les finales en live, il faudra se connecter sur la chaîne de l’Equipe pour tout suivre en temps et en heure !

À demain !

Sandra Eie la norvégienne – Nicolaï Widovitch