Crédit : Jack

Dans la nuit de lundi à mardi, l’armée américaine a fait savoir à l’armée irakienne qu’elle repositionnait ses troupes, dans le but d’un départ du pays, par l’intermédiaire d’une lettre. Lettre officielle, qui aurait finalement été envoyée par erreur…

Il est un peu plus de 22h ce lundi soir, lorsque le général William H. Seely commandant des opérations américaines en Irak, annonce dans une lettre signée de sa main, le repositionnement de ses troupes en Irak. Le but : « Un retrait de manière sécurisée et efficace« . Jusqu’ici une annonce paraissant totalement logique, suite aux évènements survenus en Iran. Les États-Unis comptaient 5.200 soldats en Irak.

Lettre officielle signée par l’armée américaine et envoyée par erreur. Crédit : Anne Corpet

Seulement un peu plus tard, vers 22h15, le chef d’état-major à Washington annonce une « erreur » de leur part suite à l’envoi de cette lettre. Mark Esper, chef du Pentagone ajoutera plus tard « Cette lettre ne correspond pas à notre état d’esprit aujourd’hui« . Le général Mark Miley, confirmera aussi l’authenticité de la lettre provenant de Bagdad et l’erreur commise par le commandement américain sur place : « C’était un projet (de lettre) non signé« . Quoi qu’il en est, les troupes américaine se serait tout de même bien déplacées cette nuit à Bagdad selon l’AFP. Un cafouillage malvenu dans une situation déjà tendue avec l’Iran. L’armée allemande a également annoncé ce mardi matin, le retrait d’une partie de ses troupes en Irak, en raison des tensions dans la région.