Ce mercredi 13 novembre, trois étudiants de l’ISCPA Toulouse viennent de tenter le pari fou de créer une série parodiant Netflix. Bradley Garcia, Sam Mendousse et Maxime Coudert ont créé Netplouk et ont dévoilé le premier épisode de la série Bluegnac. Tout part d’un … concours de référencement.

L’idée de créer une série et du contenus vidéos originales trottaient déjà dans la tête de ces trois étudiants en communication à Toulouse. Et lors d’un cours dans leur école, un concours de référencement démarre et là tout s’accélère pour Bradley, Sam et Maxime. En reprenant les codes du célèbre Netflix, ils ont créé Netplouk Parodies, une plateforme de streaming 100 % toulousaine. Et la première série a vu le jour, deux mois en arrière : « En seulement deux mois et sans aucun budget, les trois amis ont écrit, tourné et monté leur première production, appelée « Bluegnac ».

Netplouk vous propose de suivre son aventure sur son site internet ainsi que sur ses réseaux sociaux (Youtube, Facebook, Instagram, Twitter). Jeunes, dynamiques et motivés, ces étudiants ont tout mis en œuvre pour réaliser leur propre série. En seulement deux mois et sans aucun budget, les trois amis ont écrit, tourné et monté leur première production, appelée « Bluegnac ». Cocktail de bonne humeur et une créativité garantie, Netplouk Parodies a de quoi séduire. Avec un premier épisode, sorti le 13 novembre sur Youtube, Bluegnac promet d’en surprendre plus d’un.

Bluegnac pour le lancement

La première web-série des trois étudiants a été tournée exclusivement dans les rues de Toulouse et à Puech-Auriol, village du Tarn. Bluegnac présente l’histoire de « deux étudiants en marketing, Riccardo et Marcelito, en quête de gloire et de richesse, les deux amis mettent au point une nouvelle recette qui va révolutionner le monde de la drogue. Cette mixture liquide à la couleur bleue, à l’odeur ambrée et aux pouvoirs aphrodisiaques fait un tonnerre dans les soirées étudiantes, au plus grand bonheur de ses créateurs. Alternant études et sorties nocturnes, Riccardo et Marcelito mènent d’une main de maitre leur trafic grandissant qui rapporte gros. De plus en plus, Bluegnac fait son nid et commence à faire du bruit. Ce succès suscite des convoitises par le grand baron de la drogue « El Patron » qui souhaite récupérer cette fameuse recette. Trop sûr de sa puissance ce dernier n’avait pas imaginé́ tomber sur plus malin que lui. Par l’intermédiaire de Fausto, son bras droit, il va tout faire pour barrer la route aux deux étudiants. »

Le premier épisode donne le ton

La web-série est sortie au grand public mercredi 13 novembre à 20h, suscitant une pression pour les trois réalisateurs et pour toute leur communauté. Un épisode captivant grâce au rythme de la musique et surtout un scénario pensé et travaillé sous tous les angles par ces étudiants. Alliant rire, stress et suspens, le premier épisode à tous les codes d’un bon début de série. Bluegnac commence petit à petit avec la présentation des deux personnages principaux, Marcelito et Riccardo. La création de la recette se fait et les deux étudiants vivent leur meilleure vie. Fausto fait deux apparitions dans la série et le ton change. Avec ces bras droits, ils ne laissent pas la chance aux petits dealers.

Pour suivre la web-série montante de Toulouse, il faudra attendre le 20 et 27 novembre. En attendant une possible … saison 2.