Ce matin, toute la rédaction du 24 heures s’est mobilisée pour réaliser une émission en direct sur Facebook. La thématique : la défiance envers les médias. Avec nos trois invités présents sur le plateau et nos journalistes, nous avons échangé durant plus d’une heure. Quelles sont les moments importants à retenir ? Petit retour sur cette émission.

Charles Szkalana, étudiant en troisième année de sociologie, Raphaël Jacques étudiant et mobilisé dans le mouvement des Gilets jaunes et Hugo Murail, jeune journaliste indépendant étaient nos invités du jour.

L’émission s’est orchestrée en deux temps : une première partie où nous avons abordé plus la défiance de la population envers les médias. Qui est croissante chaque année. Et notamment avec le lancement du mouvement des Gilets jaunes. Raphaël Jacques, Gilet jaune, a argumenté sur cette défiance des manifestants envers les médias.

Selon lui, les médias de masse ne sont plus indépendants. Pourtant, il était important de noter que ce sont les médias en télévision qui sont touchés par la violence plus principalement. Plusieurs personnes en plateau ont rappelé que les médias de masse et notamment BFM ne représentait pas le travail journalistique en entier.

Loading...

Loading…

À travers des papiers, une interview d’un Gilet jaune et d’un garde du corps de journaliste mais également le point de vue des étudiants, nous avons pu récolter l’avis de tout le monde et débattre sur cette problématique qui est capitale dans notre démocratie.

La deuxième partie était plus axée sur les moyens alternatifs de s’informer. Notamment grâce aux médias alternatifs qui sont en pleins essors. Ces derniers sont dits « plus citoyens » comme nous l’expliquait notre journaliste Simon Aiguedieu mais ont le désavantage de ne pas faire de tri dans la vraie ou la fausse information. C’est d’ailleurs sur ce point qu’Hugo Murail a voulu intervenir, insistant sur l’idée qu’il n’y avait pas de bon ou de mauvais média.

C’est donc pendant plus d’une heure que nous avons débattu sur un sujet au centre de l’actualité. Une expérience enrichissante pour tous. Un débat d’idées, de conviction également que nous avons essayé de présenter à nos internautes en présence de lycéens dans la rédaction.