Alors que l’ancien PDG de Renault et de Nissan est en détention au Japon et mis en examen pour des malversations financières présumées, son avocat a annoncé sa démission ce mercredi.

Motonari Otsuru, ancien procureur qui assurait la défense de Carlos Ghosn a « soumis une lettre de démission au tribunal » mercredi dans l’après-midi. Cette décision viendrait en fait de l’ancien PDG qui souhaiterait une « défense plus agressive ».

Dans un communiqué, transmis par ses proches, Carlos Ghosn remercie son ancien avocat et explique « Je suis impatient de pouvoir me défendre, avec vigueur, et ce choix représente pour moi la première étape d’un processus visant non seulement à rétablir mon innocence, mais aussi à faire la lumière sur les circonstances qui ont conduit à mon injuste détention ».

Un nouveau conseil : Junichiro Hironaka

Junichiro Hironaka, célèbre au Japon, serait le nouvel avocat de Carlos Ghosn. Ce vétéran de 73 ans, diplômé de l’université de Tokyo a déjà défendu de nombreuses célébrités et politiques. Il avait par exemple participé à la défense d’Ichiro Ozawa en 2012, homme politique influent accusé d’être impliqué dans une affaire de financement non déclarés de campagne.

Le nouvel avocat de l’ancien PDG a déclaré aux journalistes « J’ai parlé à M. Ghosn et à sa famille qui m’ont demandé de prendre l’affaire en main, et j’ai accepté ». Il épaulera son collègue Hiroshi Kawatsu sur le dossier.

Carlos Ghosn est emprisonné depuis le 19 novembre dernier. Il est accusé d’avoir déclaré des revenus inférieurs à la réalité auprès des autorités boursières, et d’abus de confiance aggravé. Son procès n’est pas attendu avant un an.