Bottier, boucher ou encore cordonnier : les artisans réinvestissement le centre-ville de Toulouse. Il y a quelques semaines, Jean-Emmanuel Pialoux ouvrait le Bottier toulousain : des souliers sur mesure et demi-mesure, fabriqués avec des produits made in France. L’artisan de 39 ans a démarré le métier depuis trois ans et demi après une reconversion. Créer des chaussures est pour lui une quasi-aventure dont il énumère les multiples étapes avec passion. Une dimension d’authenticité de plus en plus prisée.