Les résultats de l’autopsie qui a été pratiquée sur le corps de l’attaquant argentin retrouvé lundi dernier au fond de la mer ont été dévoilés. Le joueur est décédé des suites du choc occasionné par le crash de l’avion dans lequel il avait pris part pour rejoindre Cardiff, le 21 janvier.

Le footballeur Emiliano Sala  n’est donc pas mort de noyade mais des conséquences du crash de l’avion. Il est décédé de blessures à la tête et au torse, a annoncé le Daily Express. Pour rappel, le corps du buteur argentin avait été repêché mercredi 6 février. Le corps de l’Argentin avait été identifié le lendemain dans l’épave de l’appareil grâce à ses empreintes digitales. 

L’organisme gouvernemental AAIB (Air Accident Investigation Branch, équivalent britannique du BEA) a par ailleurs précisé que le rapport définitif sur les causes de l’accident ne sera pas publié avant six à douze mois, écrit Wales Online. Un rapport provisoire devrait être publié d’ici à deux semaines.

Pour rappel, le corps d’Emiliano Sala avait été ramené à terre jeudi matin par un navire du AAIB. Quant aux tentatives de récupération de l’épave, elles ont toutes « échoué », en raison notamment de « mauvaises conditions météorologiques ». Les enquêteurs avaient alors pris la « décision difficile » de mettre un terme à l’opération.

>> À lire aussi : Disparition d’Emiliano Sala : un corps a été retrouvé dans l’épave de l’avion

Le pilote de l’appareil, David Ibbotson, n’a lui toujours pas été retrouvé par le dispositif de recherche mis en place dans le canal de la Manche. Les raisons de l’accident restent pour le moment inconnues, mais le Bureau d’enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) espère avoir collecté suffisamment d’indices en filmant l’épave, qui gît à 67,7 mètres de fond, pour pouvoir préciser les circonstances du drame.