C’est un nouveau bras de fer entre la mairie de Paris et le site de location. La maire PS intente une nouvelle action en justice et réclame aussi une réduction considérable des nuitées autorisées.

12,5 millions d’euros, c’est le montant que demande Anne Hidalgo, la maire de Paris à Airbnb. Une nouvelle assignation en justice à l’encontre de celui-ci pour avoir mis en ligne 1000 logements non enregistrés rapporte Le Journal du dimanche.

« La réglementation n’est pas respectée », fustige la mairie de Paris à la plateforme de location sur la règle qui limite la location d’un logement à 120 jours et demande d’avoir un numéro d’enregistrement.

Une infraction à la loi Elan qui prévoit une amende de 12 500 euros pour chaque offre « non conforme ».

Anne Hidalgo réclame aussi une réduction considérable des nuitées autorisées.

« Le but est de provoquer un électrochoc pour en finir avec ces locations sauvages qui dénaturent certains quartiers parisiens. » a déclaré la maire de Paris, Anne Hidalgo au JDD.

Des logements à plus de 100 euros la nuit

Au total, ce sont « 1 000 » annonces que les « agents assermentés » ont répertoriées comme n’ayant pas de numéro d’enregistrement.

Ils ont ainsi épluché les annonces « dans les arrondissements les plus touchés par la location », et où les logements sont loués à plus de 100 euros la nuit. Ceux-ci avaient plus de dix commentaires, preuve d’une mise en location régulière selon l’entourage de la mairie de Paris.