La quadragénaire souffrant de problèmes psychiatriques, soupçonnée d’avoir déclenché l’incendie d’un immeuble parisien le 8 février dernier a été mise en examen et écrouée.

Habitante de l’immeuble situé dans le 16e arrondissement, elle avait été interpellée dans la nuit de lundi à mardi selon les informations de Franceinfo.

La femme souffrant de problèmes psychiatriques et en plein état d’ébriété, tentait de mettre le feu à une voiture, dans une rue voisine.

Toujours selon Franceinfo, celle-ci avait était récemment internée en hôpital psychiatrique.

Placée en garde à vue, la femme a été présentée à un juge d’instruction vendredi soir puis mise en examen dans le cadre d’une information judiciaire pour « destruction par incendie de nature à créer un danger pour les personnes » et « destruction par incendie ayant entraîné la mort » rapporte le site d’informations Franceinfo.

Durant ses premières auditions devant les enquêteurs, celle-ci avait nié avoir commis les faits qui lui sont reprochés. Après que sa garde à vue ait été suspendue mardi après-midi, un examen à l’infirmerie psychiatrique de la préfecture de police lui a été soumis.

Cet incendie qualifié d’une « incroyable violence » selon les pompiers, a coûté la vie à dix personnes et fait 96 blessés.

À LIRE AUSSI : Incendie de Paris : un père qui essayait de retrouver son fils annonce son décès