Ce jeudi, la France vient d’annoncer le rappel de son ambassadeur en Italie, Christian Masset, pour « des consultations ». Cette décision survient alors que le gouvernement italien multiplie les attaques contre Emmanuel Macron depuis plusieurs semaines.

Situation tendue entre l’Italie et la France. Le ministère des Affaires étrangères a annoncé rappeler son ambassadeur en Italie après une série de « déclarations outrancières » et « d’attaques sans fondement » et sans « précédent » de responsables italiens. Pour sa part, la porte parole du quai d’Orsay, Agnès von der Mühll a déclaré que « Cela n’a passe précédent, depuis la fin de la guerre (…) Les dernières ingérences constituent une provocation supplémentaire et inacceptable ».

Les Gilets jaunes soutenus par Matteo Salvini et Luigi Di Maio

Depuis quelques semaines, le gouvernement italien a manifesté son soutien au mouvement des Gilets jaunes. Mardi dernier, Luigi Di Maio, le vice-président du conseil italien et chef de file du Mouvement 5 étoiles a rencontré des Gilets jaunes. . Il a ensuite donné son point de vue sur les réseaux sociaux. Il a conclu avec la phrase « Le vent du changement a franchi lesAlpes. Je répète : le vent du changement a franchi les Alpes ». Une menace qui n’a pas plu au Quai d’Orsay qui a vivement réagi et qualifié la rencontre de « provocation pas acceptable ».

Les attaques de la part de Luigi Di Maio et Matteo Salvini contre Emmanuel Macron ne cessent de se multiplier. Le vice-président du conseil italien a déjà proposé son soutien technique aux Gilets jaunes, il leur a offert l’aide de la plate-forme numérique de son parti. Matteo Salvini est allé plus loin, en clamant qu’il espérait que le peuple français se libère bientôt d’un « très mauvais président ».

Le franc CFA, autre point de tension

En janvier dernier, Luigi Di Maio accusait la France de « coloniser » l’Afrique avec le franc CFA, monnaie indexée sur l’euro et en circulation dans plusieurs pays africains. Pour lui, la France nuirait au développement local en imprimant le franc CFA, et contribuerait « aux départs des migrants, qui vont ensuite mourir dans la Méditerranée ou débarquer sur nos côtes ».

Après avoir déclaré le rappel de l’ambassadeur en Italie, le Quai d’Orsay a tenu à rappeler l’union et l’histoire commune entre la France et l’Italie. « L’amitié franco-italienne est plus que jamais indispensable pour relever les défis que sont les nôtres au XXIème siècle ».