Ce vendredi 1er février, de nombreux produits alimentaires voient leurs prix augmenter, avec la mise en application de la loi alimentation. Cependant, les variations fluctuent suivant les magasins et les produits.

6,7 % de hausse pour un pot de 400 gramme de Nutella. 7,5 % de hausse pour le Ricard. 10 % de hausse pour l’huile d’olive Puget. Depuis ce matin, de nombreux produits alimentaires du quotidien ont augmenté dans les supermarchés. La loi alimentation prévoit une augmentation de 10 % du seuil de revente à perte (SRP).

>> A lire aussi : Votre ticket de caisse augmentera dès vendredi

Cependant, tous les produits ne sont pas concernés. En effet, cette loi ne s’applique qu’à 4 % des produits alimentaires de grandes marques. Avec cette loi, l’Etat veut, entre autre, que les agriculteurs soient mieux rémunérés.

Seulement, dans les supermarchés, l’augmentation des prix concerne principalement des produits industriels, comme les sodas, les pâtes, l’eau, ou encore le fromage râpé.

Mais tous les supermarchés ne sont pas d’accord avec cette loi. C’est le cas d’Michel-Edouard Leclerc, président des magasins Leclerc. « On va s’évertuer à diminuer ces hausses et puis surtout à créer d’autres baisses, de manière à ce qu’il n’y ait pas de hausse du panier », a assuré Michel-Edouard Leclerc sur France Info le jeudi 31 janvier.

Loading...

Loading…