Ce mercredi après-midi, professeurs et syndicats se sont rassemblés devant les grilles du rectorat de Toulouse, suite à l’appel du mouvement des stylos rouges. Leur objectif : tenter de sauver l’apprentissage de l’Occitan dans les établissements scolaires. Et pour se faire entendre, ils n’ont pas hésité à chanter leurs revendications, toujours dans cette langue qu’ils chérissent tant…