Vous rêvez de pouvoir bichonner un chien de temps en temps, sans contraintes ? Ne cherchez plus. La start-up toulousaine « Emprunte mon Toutou » met en lien des maîtres de canidés et des particuliers, pour prendre soin de leurs compagnons le temps de leurs absences. Le site internet et l’application mobile réunissent aujourd’hui 80 000 membres actifs, partout en France.

C’est la demande lancinante de beaucoup d’enfants à leurs parents : avoir un chien. Mais entre les contraintes de la vie quotidienne, les départs en vacances et les frais de la vie courante, pas toujours facile d’accueillir un compagnon à quatre pattes au sein de la famille. Partant de ce constat, Thibaut Pfeiffer et Eleanor Stanton, entrepreneurs toulousains, fondent ensemble « Emprunte mon Toutou » en 2017. Elle est l’une des premières plate-forme de garde de chiens entre particuliers.

Comment ça marche ?

Dès l’inscription, on trouve d’un côté les « maîtres », désireux que leurs chiens soient dorlotés dans un foyer en leur absence. De l’autre, les « emprunteurs », qui accueillent un nouveau membre dans la famille, sans rémunération, et pour une période définie. Les mots d’ordres : passion et amour du chien.

Seule une contribution annuelle est demandée, à raison de 30 euros pour les maîtres et 10 euros pour les particuliers. Des fonds qui servent à financer une assurance et une assistance vétérinaire en cas de pépin. L’inscription, elle, se fait en quelques clics intuitifs. Les personnes cherchant à accueillir un chien n’ont plus qu’a parcourir les annonces.

« C’est une alternative qui séduit en ville comme à la campagne. Côté « emprunteurs » on compte de plus en plus de jeunes familles, qui ne souhaitent pas adopter de chien, parce que c’est beaucoup de responsabilité. On a aussi des retraités, qui veulent passer du temps avec des chiens, sans forcément en avoir la responsabilité. »

Thibaut Pfeiffer, co-fondateur et directeur de l’entreprise « Emprunte mon Toutou »

Une importante communauté

Après des débuts canons au printemps 2017, « Emprunte mon Toutou » vient de franchir la barre des 80 000 membres actifs début 2019, bien aidé par le bouche à oreille et la couverture médiatique locale et nationale. Aujourd’hui forte de 7 salariés, la petite start-up toulousaine s’est développée depuis ses débuts via le biais d’un incubateur, Numa. Son activité est ainsi devenue nationale, elle compte le principal de ses membres dans les grandes villes : Paris, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Bordeaux, Montpellier…

A noter, « Emprunte mon Toutou » est partenaire de 30 Millions d’Amis et de plusieurs autres associations pour le bien-être du chien. Un concept qui séduit de plus en plus de maîtres désireux d’éviter les chenils, de quoi dormir sur ses deux oreilles…