C’est à l’âge de 86 ans que le compositeur culte Michel Legrand s’est éteint dans la nuit de vendredi à samedi. Retour en musique sur les 10 compositions de films  (et autres) qui ont fait sa longue et brillante carrière.

Les parapluies de Cherbourg. Premier des deux films chantés réalisés par Jacques Demy, « Les Parapluies de Cherbourg »  (1964) est la première collaboration du réalisateur et du compositeur. Un travail d’équipe qui durera pendant huits mois pour arriver au résultat final.

La chanson des jumelles, tirée de la Comédie musicale phare des 60’s, « Les Demoiselles de Rochefort » (réalisé par Jacques Demy), est une des chansons les plus connues de la carrière de Michel Legrand. Pour l’occasion, les deux actrices stars Catherine Deneuve et Françoise Dorléac ont été respectivement doublées par les chanteuses Anne Germain et Claude Parent.


Recette pour un cake d’amour.  Jamais deux sans trois. Encore une fois, on retrouve la jolie Catherine Deneuve qui vient incarner Peau d’Âne à l’écran et encore une fois, cette dernière est doublée par la chanteuse Anne Germain. Sorti en 1970, le film fera l’unanimité des critiques mais ne recevra pas de récompense prestigieuse.

La Piscine. Sexy, sensuelle et culte : c’est sur une bande originale signée Michel Legrand que Romy Shneider et Alain Delon se dorent au soleil en maillots de bain durant l’été 68.

L’affaire Thomas Crown. Steve McQueen, rien que ça. C’est aussi en 1968 que la production américaine « L’affaire Thomas Crown » (qui a pour star le beau gosse blond) sort dans les salles obscures. Un film qui vaudra au compositeur une récompense aux Oscars pour le titre « The Windmills of Your Mind ». 

Été42. Bingo ! C’est un Oscar de plus que le musicien ajoute à son palmarès en 1972. Michel Legrand repart avec le trophée de la meilleure musique de film pour « Un été 42 », un long métrage américain sur la seconde guerre mondiale réalisé par Robert Mulligan.

Yentl. Coécrit et coproduit par la célèbre chanteuse Barbra Streisand, « Yentl » (1983) est une adaptation de la nouvelle « Yentl, the Yeshiva Boy » d’Isaac Bashevis Singer. Énorme succès aux USA avec plus de 5 millions de recettes (et autant à l’étranger), le film ne recevra malgré tout qu’un seul Oscar, celui de la meilleure adaptation musicale emporté par le compositeur.

James Bond. Sean Connery incarne une nouvelle fois l’agent 007 dans« Jamais plus jamais »  en 1983. Rencontré par hasard par l’acteur, Michel Legrand se retrouve à composer la bande originale après le refus du projet par John Barry.

RTL. Ce jingle culte de la célèbre radio Luxembourgeoise et connu de tous a bien été composé par Monsieur Legrand. En 2009, le compositeur racontait à RTL : «  J’avais fait mon thème, mais, comme c’était un tout petit peu court, une fois par les trompettes, les trombones répondaient. Et j’avais enregistré ça. C’est marrant parce que c’est devenu comme un drapeau, un emblème ».

Faites entrer l’accusé.  L’émission de faits divers retraçants les grandes affaires criminelles françaises est un incontournable du petit écran depuis presque vingt-ans. Le générique de fin n’est autre qu’une reprise d’un thème du film « Le Messager », dont la bande originale a été composée par Michel Legrand.

France 2 rend hommage à l’artiste ce soir dès 21.00 avec la diffusion de deux films : « Les Demoiselles de Rochefort », suivi à 23.10 de « L’Affaire Thomas Crown ».

Michel Legrand / Crédits : Flickr