Depuis le 22 décembre, le gouvernement américain connaît le plus long « shutdown » de son histoire. Une crise politique qui dure depuis 34 jours. Mais qu’en pensent les Américains de France ? Nous leur avons donné la parole.

C’est désormais le « shutdown » le plus long de l’histoire des Etats-Unis. Depuis 34 jours, les administrations américaines sont à l’arrêt ou en service minimum, avec des salariés qui travaillent sans être payés. Une situation qui s’éternise pour des personnes désormais obligées d’aller dans les soupes populaires pour se nourrir. Certains doivent même se rendre chez des prêteurs sur gages pour échanger leurs biens contre de l’argent.

Le mur à la frontière mexicaine au coeur des préoccupations

C’est le point de blocage à l’origine du shutdown. Promis lors de la campagne présidentielle, Donald Trump veut intégrer dans le budget fédéral les 5 milliards de dollars nécessaires pour la construction du mur à la frontière avec le Mexique. Une mesure contre laquelle les démocrates sont formellement opposés depuis le début.

Conséquences, aucun budget n’a pu être voté. Une situation qui conduit à la fermeture des administrations. Et si vous ne comprenez pas grand chose au shutdown, voici une petite infographie pour vous aider à y voir plus clair.

Loading...

Loading…

Qu’en pensent les Américains ?

Les Américains vivant en France que nous avons rencontrés sont tous unanimes : ce shutdown est inadmissible.

Tyson Painter, en France depuis 18 ans et employé chez Airbus explique : « Donald Trump doit revoir ses priorités, qu’il rouvre le gouvernement d’abord, et qu’on parle après de ce qu’il souhaite !« . Selon lui, le président américain se comporte en « enfant gâté. » Un shutdown qui a des conséquences jusque dans son travail : « en ce moment, c’est difficile de livrer les clients américains avec la fermeture de la FAA (l’aviation civile américaine, ndlr). »

De son côté, Elizabeth White, employée du Département de la défense depuis 1997, s’inquiète pour ses collègues : « moi, je suis quand même payée malgré le shutdown, mais je pense à mes collègues qui ne savent pas encore combien de temps tout cela va durer, et qui ne sont pas payés… » Elle pense notamment aux gardes-côtes, chargés de la sécurité du territoire, qui ne sont pas payés alors qu’ils continuent de travailler. Un sentiment d’injustice partagé par l’Amiral Karl Schultz, commandant des gardes-côtes américains, qui, habituellement discret, s’est exprimé cette nuit sur les réseaux sociaux.

De son côté, Sarah Chaminade, en France depuis septembre 2017, se dit en colère contre Donald Trump qui « ferme le gouvernement pour une politique raciste et anti-immigration« . Propriétaire d’une boulangerie, elle explique que beaucoup de ses clients s’interrogent sur la situation qui se déroule actuellement aux États-Unis. « Les démocrates et les républicains devraient se mettre d’accord pour rouvrir le gouvernement et donner plus de moyens à la sécurité à la frontière.« 

Mais malgré un nouveau vote cette nuit, républicains et démocrates n’ont pas réussi à trouver d’accord. Le shutdown devrait donc encore durer plusieurs jours…