« Il y a des moments où quand tu dépasses les bornes, il faut assumer. »

Ces mots, ce sont ceux du coach de Strasbourg Thierry Laurey. Il faut dire qu’hier, la rencontre entre Paris et Strasbourg a rapidement dégénéré. Déjà échauffés par le brésilien il y a un an lors d’une précédente rencontre, les joueurs du Racing n’ont pas manqué de faire savoir à Neymar que son jeu n’allait pas rester impuni. « Je comprends que mes joueurs en aient marre de voir des joueurs qui cherchent à les chambrer, à les narguer. Il a le droit aussi à un moment donné de se faire attraper. Ce n’est pas interdit. »

À l’issue d’un duel avec le milieu de terrain strasbourgeois Anthony Gonçalves, Neymar s’est effondré, blessé.  Sorti en larmes, une nouvelle blessure au métatarse est à redouter, cette même blessure qui l’a éloignée des terrains pendant de longs mois la saison dernière.