Ce matin, au Forum économique mondial de Davos, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a affirmé que les pays concernés par l’Accord de Paris devront prendre « des engagements plus ambitieux ».

En décembre 2015 était ratifié l’accord de Paris. 195 pays (contre 197 aujourd’hui) s’était alors engagé pour limiter leur impact sur le réchauffement climatique. L’objectif principal : maintenir en dessous de 2°C les prévisions de réchauffement global d’ici à 2100.

Aujourd’hui, force est de constater que les engagements entrepris ne sont pas à la hauteur du but visé.
« Le changement climatique court plus vite que nous, nous sommes en train de perdre la course, et ce pourrait être une tragédie pour la planète. » à déclaré ce matin Antonio Guterres au Forum économique mondial de Davos. « L’évolution est pire que prévu » et « il est donc absolument indispensable d’inverser la tendance »,

Les accords de Paris avaient été grandement fragilisés en juin 2017 suite au retrait des États-Unis voulu par Donald Trump.