RGPD : La Cnil inflige une amende record de 50 millions d’euros à Google

RGPD : La Cnil inflige une amende record de 50 millions d’euros à Google

Ce 21 janvier, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a prononcé une sanction de 50 millions d'euros à l'encontre de l'entreprise américaine./ Crédits : Wikipedia Commons
Ce 21 janvier, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a prononcé une sanction de 50 millions d'euros à l'encontre de l'entreprise américaine./ Crédits : Wikipedia Commons

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) vient d’infliger ce lundi 21 janvier une amende record de 50 millions d’euros à Google pour : « ne pas informer suffisamment les internautes » sur l’exploitation de leurs données personnelles.

C’est une amende record que le géant américain se voit affliger. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) vient de le condamner pour « manque de transparence, information insatisfaisante et absence de consentement valable pour personnalisation de la publicité ».

Le gendarme français des données personnelles considère ainsi que Google n’informe pas suffisamment les utilisateurs au sujet de l’exploitation de leurs données.

Selon l’AFP, les 25 et 28 mai 2018, la Cnil avait reçu des plaintes collectives des associations None Of Your Business et la Quadrature du Net. Les associations reprochaient à Google ne pas disposer d’une base juridique valable pour traiter les données personnelles des utilisateurs de ses services, notamment à des fins de ciblage publicitaire.

La Cnil devient ainsi la première instance a sanctionné une grande plateforme en utilisant les dispositions du nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD), appliqué depuis le 25 mai 2018. Nouveau cadre européen concernant le traitement et la circulation des données à caractère personnel, ce texte couvre l’ensemble des résidents de l’Union européenne. En cas d’infraction, des amendes allant jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires annuel mondial, peuvent être infligées, pour manquement aux obligations de protection des données personnelles des citoyens européens.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?