Macron à Souillac, attentat en Colombie… les infos de la mi-journée

Macron à Souillac, attentat en Colombie… les infos de la mi-journée

Le président français met l'accent sur la santé et l'éducation / Crédit : Martin Gausseran
Le président français met l'accent sur la santé et l'éducation / Crédit : Martin Gausseran

Grand débat national : acte II à Souillac pour Emmanuel Macron

Après son marathon de questions-réponses, mardi, à Grand Bourgtheroulde (Eure), dans le cadre du lancement du grand débat national, Emmanuel Macron doit rencontrer 600 maires de la région Occitanie pour échanger avec eux. Dans le même format que celui donné devant les Maires de Normandie, les thèmes de la ruralité, de la justice sociale, économique, fiscale et démocratique seront abordés. Avant de se rendre à Souillac, Emmanuel Macron a effectué une visite surprise ce matin dans l’école primaire et maternelle de Saint-Sozy (Lot) qui regroupe des élèves de quatre communes différentes.

Le rappeur MHD mis en examen pour « homicide volontaire » et écroué

Le rappeur parisien MHD de son vrai nom Mohamed Sylla a été présenté à un juge d’instruction, dans la soirée de jeudi. Poursuivi pour le meurtre d’un jeune de 23 ans survenu l’été dernier, il a été mis en examen pour « homicide volontaire » ce vendredi 18 janvier. « Il conteste toute implication dans cette rixe » a déclaré son avocate Me Elise Arfi à franceinfo.

Colombie : un attentat à la voiture piégée fait 21 morts à Bogota

Un attentat à la voiture piégée a fait 21 morts et 68 blessés ce jeudi, à Bogota. Selon le ministère de la Défense, l’explosion est survenue à l’issue d’une cérémonie de promotion de jeunes officiers. L’auteur de l’attentat a été identifié comme José Aldemar Rojas Rodriguez. Ce vendredi, le président Ivan Duque a décrété un deuil national de trois jours. Un attentat qu’il a qualifié de « misérable acte terroriste ».

Castaner veut garder les lanceurs de balles de défense

Alors que le Défenseur des droits Jacques Toubon a demandé l’interdiction des lanceurs de balles de défense (LBD) en raison de leur « dangerosité », Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a défendu son usage par les forces de l’ordre lors des manifestations. Pour rappel, lors des actions des « gilets jaunes », l’utilisation des armes dites de « force intermédiaire » est au cœur de polémiques ces dernières semaines.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?