Un complexe regroupant hôtel, restaurants et immeubles de bureaux à Nairobi, a été attaqué par un commando d’islamistes somaliens shebab.

Mardi, un commando d’islamistes radicaux a tué au moins quatorze personnes. Cette attaque a débuté à 13 heures (heure française) par une forte explosion entendue à plus de cinq kilomètres à la ronde. Cette dernière serait le résultat d’un attentat-suicide, dans le hall d’un hôtel. L’attaque a été revendique par les shebab, des islamistes radicaux affiliés à al-Qaïda.

Le bilan provisoire s’élève à quatorze mort et cela inclut des étrangers, notamment un ressortissant américain. Le président du Keyna Uhuru Kenyatta a déclaré il y a quelques minutes que tous les assaillants avaient été éliminés.

Peu avant 2 heures (heure française), une détonation et plusieurs coups de feu se sont fait entendre, alors qu’une opération policière était en cours pour mettre à l’abri des personnes cachées dans les immeubles et pour neutraliser les assaillants encore en vie.

L’opération de mardi à Nairobi intervient trois ans jour pour jour après celle de la base militaire kényane d’El Adde dans le sud de la Somalie.