Les résultats d’audience de la radio sont tombés ce matin et les chiffres de médiamétrie pour novembre et décembre 2018 ont été marqués par une actualité forte, et notamment le mouvement Gilets jaunes.

Le leader des études médias, Médiamétrie, a publié ce matin les nouveaux résultats d’audience radio de France Métropolitaine. L’étude couvre la période de novembre et décembre 2018, qui a été lourdement impactée par l’actualité et surtout les Gilets jaunes. Une influence qui favorise certaines radios au détriment de quelques concurrents. 

RTL et France Inter au coude-à-coude

L’écart se resserre entre RTL et France Inter. Les deux mastodontes de la radio française sont on ne peut plus proches selon les dernières audiences. Avec 12 % d’audience cumulée (soit + 0,2 point par rapport à la rentrée et – 0,1 point sur un an) RTL conserve sa position de leader. Une bonne nouvelle assombrie par la montée en puissance de son concurrent direct. 

En effet, dans le même temps, France Inter gagne du terrain et effectue sa meilleure rentrée avec 11,9 % d’audience cumulée et plus de 6,4 millions d’auditeurs quotidiens (soit seulement 62 000 de moins que RTL). Il s’en est donc fallu de peu pour RTL auto-proclamée « première radio de France ». De quoi réjouir toute la rédaction de France Inter, y compris l’équipe et les têtes d’affiche de la matinale, qui signe un record d’audience sur la tranche de 7h à 9h. 

Pendant ce temps, Europe 1 continue de chuter

La dégringolade se poursuit pour Europe 1. La radio reste en grande difficulté et récolte péniblement 6 % d’audience cumulée pour 3,2 millions d’auditeurs quotidiens. Toujours en troisième position, la station du groupe Lagardère fait aujourd’hui deux fois moins d’audience que RTL et France Inter. 

Du côté des radios publiques en revanche la météo est au beau fixe, la station d’information en continu du service public, Franceinfo est en hausse de 0,5 points sur un an. Il en va de même pour RMC avec +0,3 point sur l’année.

Un succès qui s’explique par une actualité forte autour du mouvement des gilets jaunes, propulsant les radios d’information au cœur des demandes des auditeurs. « La période d’enquête a été marquée par une actualité exceptionnelle avec les manifestations des gilets jaunes et leurs conséquences », a noté Médiamétrie.