Dans un édito de la revue mensuelle Auta, Aline Tomasin, la présidente de l’association « Les Toulousains de Toulouse » dénonce le futur projet immobilier de la Cour du Dôme. Explications.

C’est un projet sur lequel on a encore peu d’informations, mais qui fait déjà beaucoup parler. Aline Tomasin, présidente de l’association « Les Toulousains de Toulouse », et ancienne conservatrice des Monuments Historiques pour la région Midi-Pyrénées, dénonce un projet immobilier prévu dans le quartier Saint-Cyprien. Ce projet prévoit la création de cinq bâtiments d’ici 2022, destinés à accueillir de nombreux logements. C’est dans un édito de la revue Auta, que la présidente de l’association s’est exprimée.

Un projet « inapproprié »

Aline Tomasin explique : « Dans l’état actuel de la réflexion embryonnaire sur le site de La Grave, le projet de la « Cour du Dôme » nous parait donc inapproprié. » Elle poursuit en décrivant un projet à la stratégie « paradoxale ». Selon elle, la présence d’un immeuble « hors d’échelle » viendrait en contradiction avec la mise en valeur du site de la Grave.

Une dénonciation qui pourrait peser dans la viabilité du projet immobilier de la Cour du Dôme, quand on sait que l’association compte plus de 1 500 adhérents, et qu’elle est en charge de la défense du patrimoine toulousain.