À moins de deux jours du choc face au Leinster dans le cadre de la 5e journée de Champions Cup, le Stade Toulousain va tenter de confirmer sa qualification pour les quarts de finale. Si une victoire permettrait de finir leader du groupe, la tâche ne sera pas chose aisée.

« Gagner en Irlande serait un exploit ». Tels ont été les propos de William Servat en conférence de presse. Et les chiffres donnent entièrement raison à l’entraîneur des avants du Stade Toulousain. Invaincu depuis 2015 sur ses terres en Coupe d’Europe, le Leinster est l’équipe à battre, considéré comme l’une des meilleures formations au monde.

Mais pour réitérer la performance du match aller (victoire 28-27 au terme d’un match qui est longtemps resté indécis), les hommes d’Ugo Mola vont devoir s’appuyer sur ce qu’ils font depuis le début de saison : un jeu de mouvement et de prise de risques, sans pour autant laisser négliger les fondamentaux du rugby. « Il nous faudra réaliser un match parfait, notamment en conquête et en défense, poursuit Servat. C’est une équipe très complète, il ne sera pas facile de les faire déjouer. »

Une première place à préserver

Actuellement premier de son groupe avec 17 points, le Stade Toulousain est en ballotage très favorable pour accéder aux quarts de finale. Une victoire face au Leinster, second avec 15 points, et les Rouges et Noir termineraient premier de leur groupe. Une position qui leur offrirait un quart de finale dans son antre d’Ernest Wallon, un avantage ô combien important en Coupe d’Europe.

Mais pour William Servat, il ne faut pas mettre la charrue avant les boeufs. « Aujourd’hui, il est important de se qualifier. Une victoire nous permettrait de conforter cette première place. Alors, est-ce qu’on y va pour défendre cette position ou pour proposer une belle rencontre de rugby dont les joueurs rêvent depuis un petit moment ? » La prudence est donc de mise, face à une équipe largement en tête de son championnat et qui a écrasé l’Ulster lors de la dernière journée de Guinness Pro 14. Mais pour François Cros, troisième ligne du Stade Toulousain, l’objectif est simple. « Le gagnant du match sera très bien placé pour recevoir en quart de finale. Bien évidemment, c’est notre objectif. Pour le club et pour nous, cela serait quelque chose d’énorme. »


« Montrer une belle image et tout donner sur le terrain »

Mais pour se permettre de rêver à un nouveau quart de finale à domicile, qui fuit le club depuis de longues années, la bande à Julien Marchand devra enfiler le bleu de chauffe, comme le confirme le capitaine. « L’essentiel, c’est de respecter cette équipe et le jeu. Il faudra montrer une belle image et tout donner sur le terrain. Ensuite, si on ne respecte pas les secteurs de conquête et de combat, on n’existera pas. »

Un constat partagé par François Cros. « Il faudra être appliqué, efficace. Offensivement, il faudra jouer le rugby qui nous plaît et nous fait gagner ». Continuer à défendre ses principes de jeu prônés depuis le début de saison afin d’enchaîner une treizième victoire consécutive. La tâche sera ardue, mais le Stade Toulousain dispose de toutes les armes pour réaliser ce qui serait, sans aucun doute, l’un des plus gros exploits de l’histoire du club, ce samedi à la RDS Arena.

Les compositions