La douzième édition du salon du tatouage débutera samedi à Labège. Pour l’occasion, plus de 130 artistes seront présents.

Le tatouage sera mis en lumière ce week-end. L’occasion pour le public toulousain de découvrir certaines techniques comme le tatouage reconstructeur. Son but ? Estomper les cicatrices, la calvitie mais aussi intervenir auprès de certains malades, comme pour les reconstructions mammaires par exemple. « Jojo-Lita » pratique cette technique depuis plusieurs années. Pour elle, se tourner vers le tatouage reconstructeur était essentiel pour aider les gens à se reconstruire et mieux s’accepter.