andorre

C’est un projet fou qui va peut-être voir le jour : relier la commune de Porta, dans les Pyrénées-Orientales à celle du Pas-de-la-Case en Andorre, par le biais d’un tunnel de 7 kilomètres. Un métro intra-montagnes qui permettrait de se rendre en seulement 11 minutes de l’autre côté de la frontière.

Un métro dans les quartiers toulousains, oui. Mais à travers les montagnes ? Incroyable mais vraie, cette idée, pensée il y a déjà quelques années, vient d’être relancée par les chambres de commerce de la Principauté d’Andorre et de Perpignan. Le projet permettrait donc de relier l’Espagne à la France par un métro à travers les montagnes. Ce parcours de 7 kilomètres s’effectuerait donc en 11 minutes, soit un trajet trois fois moins long que celui réalisé en voiture.

Un projet à haute altitude

La création de ce tunnel n’est pas sans embûche. En effet, le métro souterrain serait à plus de 2 500 mètres d’altitude, avec un dénivelé de 580 mètres dans un secteur de haute montagne. À cela, s’ajoute la création d’une gare en sous sol dans la commune de Porta dans les Pyrénées-Orientales, mais également d’un poste de douane et d’un viaduc de plus de 200 mètres reliant cette gare au début du tunnel. Des éléments importants et indispensables à la réalisation du projet.

Un fort impact sur le tourisme

C’est bien connu, l’Andorre est l’une des destinations préférées des Français pour faire leurs courses… Avec la TVA la plus basse d’Europe, la principauté constitue un vrai paradis pour ceux qui cherchent à se ravitailler. L’arrivée de ce métro ne ferait qu’accentuer ces allers-retours qui seraient alors épargnés des problèmes de trafic et de météo.

Pour l’heure, le projet est l’objet de discussions entre les autorités et les élus des deux frontières. Pour certains, celui-ci est déjà considéré comme « le projet du siècle ». Affaire à suivre…

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?