Le procès de 6ix9ine : Une affaire de gangs

Le procès de 6ix9ine : Une affaire de gangs

Capture d'écran du clip YouTube
Capture d'écran du clip YouTube "6IX9INE - "Kooda"

6ix9ine, de son vrai nom Daniel Hernandez est un rappeur américain haut en couleur qui défraie la chronique et la scène hip hop internationale depuis quelques semaines. Arrêté pour plusieurs charges par la police fédérale, le rappeur serait étroitement lié au célèbre gang New Yorkais des Bloods.

Enchaînant les déboires judiciaires, il avait était condamné à quatre ans de probation et mille heures de travaux d’intérêt général le 26 octobre après avoir plaidé coupable d’avoir effectué des attouchements sexuels sur une mineure. Le 14 novembre il a une nouvelle fois évité la réclusion, cette fois-ci en plaidant coupable de s’en être pris à un officier de police après avoir été contrôlé en train de conduire sans permis.

L’imprévisible chute libre

Alors au zénith de sa popularité, 6ix9ine s’est vu devoir repousser la sortie de son album « DUMMY BOY » finalement sorti le 27 novembre. Son image de « gangster » risque de lui valoir sa peine de prison. Soupçonné d’être affilié aux gang des « Nine Trey Gangsters », une section de la United Blood Nation de New York. Le gang est très largement mis en avant dans les musiques et clips du rappeur, de part sa désormais célèbre gimmick « Treyway » ou encore l’omni présence de symboles appartenant au gang (foulards rouges) notamment dans son clip « GUMMO ».

Son avocat, Lance Lazzaro a déclaré « Mon client est un entertainer qui joue d’une « image de gangster » pour promouvoir sa musique ce qui ne fait pas pour autant de lui le membre d’une entreprise criminelle ».

 

Arrêté dans la nuit du 18 novembre par la police fédérale aux côtés de quatre de ses associés dont son ex-manager Kifano « Shottie » Jordan, pour possession illégale d’armes à feu et pour racket. Le rappeur avait récemment viré son équipe, les accusant publiquement de le voler et planifier son meurtre.

Tout l’enjeu du procès tiendrait à la déterminer si 6ix9ine fait partit, comme ses ex-partenaires, du gang Nine Trey. Selon son avocat le rappeur ne ferait que prétendre appartenir à ce gang, raison pour laquelle il a plaidé non-coupable aux charges qui lui sont reprochées.

Un procès complexe repoussé

Le rappeur et les autres accusés ont comparu le 26 novembre au tribunal Thurgood Marshall de Manhattan. Le juge a annoncé que l’enquête était toujours en cours, et que plusieurs autres chefs d’accusation pourront être ajoutés au dossier. Le procès censé débuter en avril prochain à été repoussé au maximum par la défense du rappeur, qui restera derrière les barreaux jusqu’en septembre 2019 et encourra à minima 32 ans de prison.

 

Justine Seguin

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?