Le Tommorow’s Stories Festival est un festival organisé par l’association : les Storygraphes. Cette événement a eu lieu ce weekend à Toulouse.  Pour sa première édition le festival a vu en grand avec notamment  des films en 360 VR, des conférences sur les nouveaux médias et sur l’apport des nouvelles technologies à la narration.

Un festival qui nous fait découvrir les nouvelles technologies grâce à la narration.

Qui n’a jamais eu envie de voir un film et bouger la tête pour avoir la sensation d’être en immersion dans le film ? Grâce à ce festival maintenant vous le pouvez. Les Storygraphes ont mis en place grâce au cinéma Gaumont Wilson, une salle dédiée à la réalité virtuelle appelée : La Storybox. Dans cette salle les festivaliers ont pu s’asseoir, enfiler un casque de réalité virtuel et regarder de films en VR (réalité virtuelle).  Il y avait des films VR pour tous les goûts et tous les âges. Comme Piggy (l’histoire d’un petit cochon qui tombe sur un délicieux gâteau) pour les enfants ou alors pour les plus grands Immersive Mugshots (l’histoire d’un amérindien sioux qui prétend aller chercher une pierre sacrée et qui voit dérouler ses différentes vies passées.) Mais il n’y avait pas que des films en VR, Ils ont pu regarder et apprécier, du film d’animation au web documentaire en passant par le Tweetsérie (un documentaire posté sur twitter). Au total 14 films ont été diffusés dans le cinéma Toulousain.

Des conférences et des débats ont eu lieu pour débattre sur les nouvelles technologies et montrer aux citoyens comment elles fonctionnent. Il a aussi été dit que c’était l’avenir du média et du divertissement.

Mais ce festival a aussi organisé un concours pour trouver le meilleur écrivain de narration interactive de demain.

Un concours pour trouver le meilleur écrivain de narration interactive de demain.

Les nominés de gauche à droite : Ugo Trélis,Orianne Hurard,Léa Ducré, L-E Boudard, Étienne Maury 

Durant deux jours, cinq auteur.e.s ont vécu ensemble dans une résidence d’écriture dédiée aux narrations interactives afin de consolider leur projet qu’ils ont présentés ce vendredi à 12H00, l’or d’un pitch face au public et à un jury de professionnels.

Les personnes présentes ont pu avoir droit à de sympathiques histoires comme Ugo. Il a créé un jeu documentaire ( Un jour les témoins disparaîtront) où il faut faire des recherches pour trouver son arrière-grand-mère.  Il a créé un stratagème où il a mis en simulation un moteur de recherche, un e-mail, une appli de message pour que le joueur se sentent en immersion totale avec le jeu. Il y avait aussi Laure-Elizabeth Boudard qui a créé un film interactif d’intégration qui s’appelle Mystère au Bazar de la charité. Les spectateurs pourront suivre l’histoire d’une journaliste (Séverine), qui enquête sur l’incendie du Bazar de la charité. D’autant plus que c’est un fait qui s’est réellement passé. Entre fiction et réel, ce sera au public d’exploiter l’histoire (enquête, découverte..).

Mais c’est Finalement c’est Léa Ducré, qui a gagné le concours. Elle a imaginé une fiction audio récréative nommé Eliza. Cette Eliza justement, est une IA qui te conseil sur l’amour. Au fur et à mesure que l’on avance dans le récit Eliza devient de plus en plus philosophique.  En récompense elle a eu droit à un prix et une formation INA (Institut National de L’Audiovisuel).

 

https://platform.twitter.com/widgets.js

 

Bary ISAAC J1