La commission de discipline a rendu son verdict dans l’affaire Chapron – Diego Carlos : après deux heures d’audition, l’arbitre écopera de six mois de suspension, dont trois avec sursis. Tony Chapron pourra donc arbitrer de nouveau d’ici le mois de mai.

C’est quasiment la fin d’un énorme battage médiatique autour de Tony Chapron et de son geste d’humeur dont avait fait les frais le brésilien Diego Carlos. La commission de discipline a donc tranché : l’auteur des faits ayant écopé de six mois de suspension et de trois mois ferme, il pourra alors arbitrer de nouveau avant la fin du championnat de cette saison 2017/2018 (sa suspension sera effective jusqu’au mois de mai). Quelques minutes après l’audition de Tony Chapron, son avocat, Me. Samuel Chevret, a donné son ressenti :

« Monsieur Chapron a confirmé la version qu’il a donnée depuis le début, à savoir qu’il avait eu un mauvais réflexe, qu’il le regrettait et qu’il avait présenté immédiatement ses excuses au joueur. Les débats se sont déroulés de manière sereine et respectueuse, ce qui contraste malheureusement avec l’emballement et le lynchage médiatique qui avait suivi le match en cause. La commission va délibérer et Monsieur Chapron ne fera pas d’autre commentaire »

Une décision plutôt clémente

En principe, les décisions disciplinaires prises à l’encontre des arbitres sont bien plus sévères qu’à l’accoutumée du fait de leur rôle sur le terrain. Tony Chapron s’est exposé à une suspension de neuf mois selon le règlement disciplinaire de la Fédération Française de Football. Ayant écopé de six mois de suspension dont trois mois avec sursis, l’arbitre qui avait évoqué son envie de rendre le sifflet à l’issue de la saison, aura l’opportunité de faire sa sortie par la grande porte.