Dakar : Sainz aura eu raison des dunes

Carlos Sainz est devenu le vainqueur le plus âgé du Dakar en remportant cette 40e édition. CP : Creative Commons
Carlos Sainz est devenu le vainqueur le plus âgé du Dakar en remportant cette 40e édition. CP : Creative Commons

Du haut de ses 55 ans, Carlos Sainz remporte haut la main cette 40e édition du mythique rallye-raid. Navigué par Lucas Cruz, le pilote espagnol signe sa deuxième victoire sur le Dakar. 

Huit ans après son dernier triomphe en Argentine et au Chili, Carlos Sainz remporte une nouvelle fois la célèbre compétition automobile avec une arrivée en trombe à Cordoba. En tête du classement depuis près d’une semaine, c’est au cours de la 14e et dernière étape que l’équipage est venu confirmer sa victoire.

 

 

Un rallye compliqué pour « El Matador », qui pense que sa victoire n’est que « justice » après que les abandons se soient succédés sur les dernières éditions.

De tous les Dakar j’ai courus, y compris les deux en Afrique, celui-là a été le plus difficile. Carlos Sainz

 

Un triomphe qui l’est également pour son écurie. En effet, la 40e édition du Dakar était également la dernière pour le Géant Peugeot, qui se retire désormais du rallye-raid.

 

Sur son modèle 3008 DKR Maxi, Sainz devance Nasser Al-Attiyah et De Villiers, respectivement deuxième et troisième, sur leurs Toyota. Avec cette performance, le pilote Espagnol devient le vainqueur de plus âgé à remporter le Dakar, avec ses 55 ans et 284 jours.

 

Les Occitans à l’arrivée 

Les spéciales difficiles de l’Amérique du Sud auront coûté cher aux quelques concurrents locaux. Après une chute de Adrien Metge lors de la deuxième étape, c’est au tour de son frère Michael, une semaine après, d’être contraint à l’abandon suite à un bris de roue avant. Francis Balocchi, sur 4 roues, navigué par Franck Maldonado, ont eu, eux aussi, leur lot de galères. Après six étapes concluantes, la septième aura été fatale. Le moteur de leur buggy a pris l’eau en pleine pampa bolivienne, avant de s’arrêter net, ne laissant pas d’autre issue à l’équipage Moissagais.

Enfin, difficilement mais surement Bruno Raymond et Loic Minaudier, tout deux en deux roues, ont réussi à franchir la ligne d’arrivée à Cordoba, ce samedi 20 janvier.  Non sans peine, l’Aveyronnais Minaudier désespérait de voir le bout de cette 40e édition. En effet, à l’avant dernière étape, le jeune pilote se classait 28e de sa catégorie, tout en souffrant d’une blessure au dos.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?